Stages/Séminaires/Conférences

STAGES PRATIQUES ET THÉORIQUES ANIMES PAR : 

TARIK MESLI, PhD

Anthropologue des Arts Martiaux / Prof. Diplômé d’Etat (BEES 2°/DESJEPS) et du Japon – Fondateur du Nindô-kan Ryû Ninjutsu –Directeur Technique des clubs Nindôkan Budô France (Ecole Nationale de Ninjutsu affiliée FFKDA)

20150808_181848_resizedDSC_0858[1]OLYMPUS DIGITAL CAMERA

NINJUTSU & TAIJIQUAN- QIGONG: 

NINDO-NINJUTSU : 

Tout club qui souhaite organiser  un séminaire (stage et conférence) de  Ninjutsu Nindokan et/ou de Taijiquan Yang Zheng Man-Qin est invité à contacter directement  Tarik MESLI. Cours et stages_DrTarikMESLI

Photos :

20150930_220215_resized12003879_921506241258898_8577195875727147508_n

12219631_921506477925541_2170595756650413070_n12274646_921506327925556_5508927064788068145_n20151115_122834_resized11988425_921506267925562_4336093726424778621_n12278806_921506367925552_3801348295966637091_n12246872_921506361258886_289921581977670312_n20151115_122901_resized

 

Ninjutsu (style Nindô) & Arts martiaux chinois internes

Photo0026Kakemono-1mx2m_prword

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPhoto_ninjutsu 076

Le style Nindokan :

l’Association Nindokan Budo France est  une école d’arts martiaux fondée par Tarik MESLI. Bien qu’elle ait le siège social sur la Côte d’Azur, elle regroupe plusieurs clubs de Ninjutsu affiliés à la FFKDA pratiquant le style Nindokan.

Le Nindô (une méthode fondée par Tarik MESLI).

Le Nindokan propose une formation au Ninjutsu de tradition Iga et Toga ryû que Dr Tarik MESLI – ayant reçu la maîtrise par Dr Masaaki Hatsumi (1991) –enseigne désormais suivant son style Nindokan conjuguant l’apprentissage contemporain du Nindô-Ninjutsu.

L’apprentissage du Ninjutsu débute par le Nintaisojutsu (gymnastique), puis le combat à mains nues (Ninpotaijutsu) et enfin l’apprentissage de la maîtrise (Nindô).

Etude des formes [kamae no kata, jutai no kata, daken no kata, hentai no kata, go gyo no kata], de leur application commune [kihon kata, kihon waza, kihon kumite] et spécifique  [jiyu kata et jiyu kumite].

Etude des armes traditionnelles : Tantô Jutsu (couteau) ; Jutte Jutsu (bloqueur de sabre) ; Manriki Jutsu (chaîne) ; Tessen Jutsu (éventail) ; Hanbô Jutsu (bâton court) ; Wakizashi Jutsu (sabre court) ; Katana Jutsu (sabre) ; Tachi Jutsu (sabre long) ; Jo Jutsu (bâton moyen) ; Bô Jutsu (bâton long) ; Yari Jutsu (lance) ;  Naginata Jutsu (hallebarde) ; Shuriken (armes de jet) ; kusari kama (faucille reliée à une chaîne) ; kunai (sorte de dard métallique), etc.

 

A ces pratiques en dojos ou lors des stages, se rajoutent l’entraînement en nature  et la recherche de la perfection de soi (seishin tekkikyô) par le Nindô.

En plus du Nindo-Ninjutsu, Tarik MESLI enseigne l’essence des arts martiaux internes chinois, à  travers des cours et stages de Taijiquan et Qi-Gong.

Cours et stages_artsmartiaux_DrTarikMESLI

Ass. Nindokan Budo France

NINDOKAN BUDO FRANCE
GROUPEMENT NATIONAL DES CLUBS DE NINJUTSU NINDOKAN
Association affiliée FFKDA : n° 0060638
Association déclarée à la DDJS 06 : n° 06-09-05

Siège social : Cagnes sur Mer (06)

***
Le style NINDO  représenté par le Groupement National (KAN) de BUDO en FRANCE est placé sous la Présidence effective de
Jean-Paul de BERNIS
et
sous la Direction Technique du fondateur vice-Président
Tarik MESLI

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tarik MESLI

OLYMPUS DIGITAL CAMERATarikMesli_oct.2014
Titres universitaires :
  • Docteur en Sciences de l’Homme et de la Société (Anthropologie), Faculté de Lettres, Arts, Sciences Humaines et Sociales, Université de Nice-Sophia Antipolis.
  • Master en Sciences du Sport, (Management International), Facultés des Sports & Droit, Sciences Politiques et de Gestion, Université de Nice-Sophia Antipolis.
  • Diplômé en Langue et Civilisation chinoise , Université de Nice-Sophia Antipolis  & Taiwan Normal National University (Taiwan).
Titres d’Etat (professionnels) :
  • Professeur d’Arts Martiaux diplômé d’Etat : BEES2° (2009), DESJEPS (2009) , CN 4ème DAN (2010, FFKDA), DEJEPS (2008) et BEES1° (1995).
  • Médaillé de la Jeunesse et des Sports (échelon bronze).
Distinctions honorifiques :
  • Médaillé de l’Académie Mérite et Dévouement Français(échelon or).
  • Médaillé de l’Académie Arts-Science-Lettre (échelon vermeil).
  • Médaillé de la Fédération Nationale des Joinvillais (échelon bronze).

À propos de Tarik MESLI :  ethnologue spécialisé dans le domaine de l’anthropologie des pratiques corporelles d’Asie extrême-orientale. Membre certifié du Hombu Dojo DAI NIPPON BUTOKUKAI (DNBK, Kyôto, Japon), Il est également Professeur d’arts martiaux spécialiste du Ninjutsu, formé au Japon (Shidôshi haut gradé Ninjutsu) par Maître Masaaki Hatsumi.

Hormis l’enseignement de l’art martial, il est chercheur en anthropologie des pratiques corporelles chinoises et japonaises liées aux méthodes rituelles. Ses différents terrains de recherche en Asie lui ont permis d’apprendre plusieurs traditions avec quelques enseignants tels que : Sensei Masaaki Hatsumi (Ninjutsu, Japon) ; Sensei  feu Ryû Kyôshi  (Shinshû , Japon) ; Sensei Umesawa Jumpô  (Shingon, Zen et  Shûgendo , Japon) ; Sensei Sano Haki Hiro (Zen et Shinshu , Japon) ; Sifu  Eddie Wu Kwong Yu, fils aîné du Grand maître Wu Tai Kwei, (Taijiquan  Style Wu – 5e génération, Hong Kong , Chine);  Sifu Cheng-Yong Lee  (Taijiquan style Yang  de Zheng Man-Qin et Qi-gong (Taipei, Taiwan).

Tarik Mesli  est le Fondateur du Nindô, une méthode d’art martial à visée éducative fondée sur son expérience de praticien et ses recherches anthropologiques sur l’objet corps à travers le Ninjutsu, certains arts martiaux japonais et chinois, des méthodes corporelles chinoises, japonaises et indiennes, mais aussi sur les traditions initiatiques occidentales. Le Nindô est une création contemporaine qui doit être compris comme un style d’art martial proposant une philosophie du corps permettant l’apprentissage de la maîtrise de soi à l’épreuve des techniques de combat. Le Nindô repose donc sur une connaissance scientifique fondée sur l’incorporation des habilités motrices et valeurs humaines. La vision de l’art martial que propose  Tarik MESLI présente  la rationalisation et la laïcisation de tout un savoir spécifique sur l’homme à travers l’usage de son corps-esprit et cela dans une vision holiste et comparatives des pratiques corporelles de combat, de santé ou des rituels d’élévation de soi.

Photo_ninjutsu 058OLYMPUS DIGITAL CAMERAsensei-tarikTakishugyo

Tarik MESLI reste un des pionniers du Ninjutsu en France  ayant eu le privilège d’avoir été formé directement au Japon, dès 1988, par Maître Masaaki Hatsumi (fondateur du Bujinkan). Ce dernier qui fut son professeur de 1987 à 2007 l’a initié aux techniques des écoles du style Iga ryu et Toga ryu durant ses nombreux séjours d’étude au Japon pendant 20 ans. En 2007, il quitte officiellement l’école Bujinkan de Maître Hatsumi pour officialiser son style (Nindô) avec son organisation sociale (kan) qu’il nomme « Nindokan » en raison du nom de sa méthode d’art martial dénommée « Nindô® » qu’il commence à concevoir en 2001, mais qu’il  enseigne à partir de 2007.
Professeur d’arts martiaux diplômé d’Etat supérieur pour l’éducation populaire de la jeunesse et des sports, médaillé de la Jeunesse et des Sports, ses compétences, son efficacité et son expérience de l’enseignement (depuis 1989) font maintenant de lui un expert d’arts martiaux tant en France qu’en Asie (Japon, Taiwan, Chine). Conjuguant pratique, enseignement et recherche dans l’art martial, Tarik MESLI est un érudit dans le domaine de l’anthropologie des arts martiaux.  Auteur de nombreux articles scientifiques et articles de presse, il a écrit un livre remarquable sur le Ninjutsu (sa thèse) publié en 2014 aux éditions ANRT Diffusion et qui est intitulé «De l’évolution de l’esprit du combat dans le Ninjutsu».
Depuis 2007 à ce jour, Tarik Mesli continue d’affiner ses connaissances pratiques et théoriques sur l’esprit et la forme du Nindô en puisant l’essence des arts martiaux au Japon, en Chine et à Taïwan.

Photo_ninjutsu 050

L’ouvrage construit comme une œuvre d’art martial est divisé en trois livres selon le principe ternaire japonais jô-ha-kyu 序-破-急structurant le déroulement d’un mouvement. Il traite de l’art martial japonais ninjutsu 忍術étudié au prisme de l’évolution de l’esprit du combat qu’il incarne à travers les âges et les civilisations. Au Japon médiéval, l’individu qui s’exprimait par ce procédé était appelé ninja (homme furtif ou espion). À notre époque contemporaine, l’auteur le qualifie d’Homo Conatus. Un homme doté d’une capacité à surprendre et à se surpasser au prix d’un entraînement martial, souvent inhumain, fondé sur la science de l’esprit et son principe d’invisibilité. L’enjeu est d’analyser l’axe de transformation d’une culture corporelle appliquée à l’esprit du combat dans l’espace géopolitique de l’histoire de l’art de la guerre. En cheminant la diversité des organisations sociales manipulant ce style d’art martial mis en œuvre au travers de stratagèmes à des fins de survie ou de victoire, l’auteur s’efforce à saisir les sens pratiques et théoriques du ninjutsu indubitablement relatif au Japon, mais variablement présent à l’échelle globale du monde. L’approche comparative est fondamentalement anthropologique au sens intégral de la discipline (sociale et culturelle, historique et géopolitique, corporelle et philosophique). La démarche se veut holiste en osant le croisement des méthodes diachroniques et synchroniques tout en proposant une réflexion sur les rapports controversés entre l’histoire, l’ethnologie et l’anthropologie.

Ce n’est qu’après une longue expérience de terrains ethnographiques au Japon, en Chine et en France, que l’auteur propose – avec une complémentarité des sources (archives écrites, culture matérielle, enquêtes orales, examens historiques et ethnographiques) – une réponse théorique à la question centrale du processus d’évolution du ninjutsu vers le nindô. Par son ambition heuristique sur la découverte de cette discipline, cette thèse universitaire originale est un traité anthropologique sur le ninjutsu. Elle permet une meilleure compréhension du sens et de la fonction du phénomène ninjutsu agitant encore le champ social et culturel des arts martiaux contemporains.L’ouvrage s’adresse autant aux universitaires qu’aux pratiquants d’arts martiaux passionnés par le ninjutsu.

 

 

 

 

 

Livre sur le Ninjutsu – Tarik MESLI, PhD

Livre de Tarik MESLI (docteur en Anthropologie) intitulé : « De l’évolution de l’esprit du combat dans le
Ninjutsu ». Disponible chez l’éditeur ANRT diffusion : http://www.diffusiontheses.fr/66607-these-de-mesli–tarik-.html
Préfacé par M. Jean-Paul de Bernis (Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN).
Ce livre est la publication intégrale (universitaire) d’une thèse de doctorat d’anthropologie sur le Ninjutsu (2011). Voilà une étude scientifique inédite sur le Ninjutsu publiée en livre et qui nous révèle enfin une recherche pertinente en matière d’histoire, de science militaire et d’anthropologie des arts martiaux dans le domaine spécifique de l’esprit du combat.
 img167
L’ouvrage s’adresse autant aux universitaires qu’aux pratiquants d’arts martiaux passionnés par le ninjutsu.